10 fruits dangereux à éviter

Consommer des fruits constitue l’un des moyens les plus conseillés pour rester en bonne santé. Cependant, même si la majorité des fruits existants ont des apports bénéfiques pour rester en forme, il existe néanmoins certaines exceptions.

Advertisements
Advertisements

En effet, les personnes sont moins conscientes des risques graves que représentent quelques variétés de fruits longtemps destinées à la consommation. Il peut aussi bien s’agir de fruits communs ou de fruits plus exotiques. Voici une sélection des dix fruits les plus néfastes à éviter pour améliorer votre santé au quotidien.

1 . Abricot : la présence de cyanure dans les noyaux

Les amandes abricot sont très plébiscitées pour effets contre le cancer. Cependant, leur consommation représente un risque d’empoisonnement. Les noyaux contiennent du cyanure provoquant des gênes respiratoires, problèmes de digestion, problèmes cardiaques, céphalées, malaises et vertiges. C’est aussi le cas pour les noyaux de pêches, prunes et cerises. Si vous souhaitez consommer ces fruits, il est conseillé d’enlever les noyaux ou d’éviter de les sucer et de les croquer.

2 . Avocat : problématique, si associé avec certains traitements médicaux

L’avocat est un fruit apprécié pour sa richesse en matière de vitamine K. Cette vitamine permet en effet de rendre le sang plus fluide. Cependant, elle peut être dangereuse pour les personnes consommant des anticoagulants. Celles-ci doivent donc veiller à ce que le taux de vitamine K dans leur organisme reste stable en évitant d’en consommer. Ce fruit contient aussi de l’hévéine, une protéine provenant de l’arbre à l’origine du latex. Il est déconseillé à ceux qui y présentent des allergies.

3 . Feuille de rhubarbe : un danger toxique

La rhubarbe est un fruit qui peut généralement être apprécié sans risque. Cependant, ce n’est pas le cas de ses feuilles. Elles sont constituées d’un acide appelé oxalate. Cet acide est à l’origine de nombreux cas d’intoxication. Il provoque une accumulation de cristaux dans les reins pouvant conduire à des calculs rénaux. Il peut aussi entraîner des problèmes gastriques et intestinaux. La présence de toxine dans ces feuilles conduit également à des problèmes respiratoires et convulsions.

4 . Citron : possibilité de calculs rénaux

Bien que préconisé pour la santé, le citron présente plusieurs inconvénients. Son zeste contient, par exemple, de l’oxalate qui peut se cristalliser. Des risques de calculs rénaux peuvent donc être constatés à cause de sa consommation. De par sa nature acide, ce fruit peut aussi fragiliser les dents, provoquer l’apparition d’aphtes et entraîner des brûlures d’estomac s’il est mangé excessivement. Il est également considéré comme diurétique ce qui peut conduire à des problèmes de déshydratation.

5 . Noix de cajou : des effets toxiques

Vendue dans le commerce, la noix de cajou est un fruit assez goûteux. Néanmoins, il peut contenir une molécule toxique appelée urushiol. Elle peut alors être à l’origine de risques d’intoxication si le fruit est consommé cru. Ainsi, il est recommandé de manger les noix de cajou après les avoir cuites au minimum à la vapeur. Cela permet de diminuer les risques d’empoisonnement. Ce procédé est aussi valable pour consommer d’autres fruits sans modération, notamment les noyaux d’amandes.

6 . Pamplemousse : à éviter avec quelques médicaments

La dangerosité de la pamplemousse s’explique par son inadéquation avec certains traitements. Il interagit avec les traitements en augmentant la gravité et la fréquence de leurs effets secondaires. Ce phénomène se produit, car le fruit bloque l’enzyme qui est chargé de transformer les médicaments dans l’organisme. Il est donc conseillé de bien s’informer sur les médicaments pour éviter les risques de surdosage dans le sang. Cela concerne notamment les médicaments antidépresseurs, antiarythmiques, anticholéstérols et immunodépresseurs.

7 . Baies de sureau : des problèmes d’intoxication alimentaire

Provenant d’arbustes de type Sambucus, les baies de sureau présentent plusieurs vertus. Elles sont à la fois anti-inflammatoires, anti-infectieuses, expectorantes et antioxydantes. Cependant, leur consommation peut entraîner des risques d’intoxication alimentaire en cas de consommation crue, ou si elles ne sont pas assez matures. Il est donc important de penser à bien les cuire pour éviter les risques de convulsions, de problèmes digestifs, de vomissements ou même de coma.

8 . Carambole : un risque d’insuffisance rénale

La carambole, fruit du carambolier, provient de l’Asie et des Antilles françaises. Connue pour sa forme étoilée, elle est très appréciée par de nombreuses personnes. Cependant, sa consommation ne doit pas être excessive. La raison est qu’elle présente des neurotoxines pouvant accentuer les problèmes d’insuffisance rénale ou les provoquer. Le mieux est donc de la consommer en petite quantité au moins tous les trois jours.

9 . Olive : à éviter en cas d’hypertension

Fruit de l’olivier, l’olive est un fruit possédant un noyau très apprécié comme amuse-gueule. Cependant, consommer ce type de fruit peut représenter un certain risque pour les personnes sujettes à des problèmes d’hypertension. Il faut savoir que l’olive est généralement proposée en conserve et peut être imbibée d’eau très salée et de vinaigre. Cela peut entraîner une hausse du taux de sel dans l’organisme. Le mieux est donc de les assaisonner soi-même en contrôlant l’apport en sel.

10 . Le durian : à éviter avec de l’alcool

Le durian est un fruit que vous pouvez trouver en Asie, mais aussi sur l’île de la Réunion. Il est apprécié pour ses propriétés digestives malgré sa forte odeur et son goût assez particulier. Néanmoins, ce fruit peut représenter un risque pour les personnes consommant de l’alcool. En effet, le durian contient du soufre. Cette substance bloque une certaine enzyme de l’organisme ayant pour rôle d’assurer la protection du foie contre les toxines présentes dans l’alcool. Il est donc conseillé de ne pas associer l’alcool avec du durian pour éviter tous désagréments.

11 . Est-il possible que les fruits soient néfastes pour la santé ?

Manger quotidiennement cinq légumes et fruits est recommandé pour rester en bonne santé. Cela permet de prévenir certaines maladies et de diminuer les risques de mortalité. Néanmoins, une surconsommation de fruit peut entraîner un excédent de sucre et donc des problèmes de surpoids. Consommer trop de fibres peut aussi causer des irritations au niveau du système digestif et ainsi conduire à des diarrhées ou encore à des troubles digestifs. Certains fruits peuvent aussi être considérés comme mauvais pour la santé du fait de leurs effets indésirables (incompatibilité avec certains médicaments, intoxications…).

12 . Comment éviter les risques lors du choix des fruits ?

Bien choisir ses fruits est essentiel pour amoindrir les risques liés à leur consommation. Bien entendu, il est important de varier leur type pour des effets plus bénéfiques sur l’organisme. Néanmoins, il faut éviter de manger des fruits que vous ne connaissez pas. Vous pouvez donc demander conseil auprès de spécialistes pour plus de sûreté (médecin, pharmacien). Si vous souhaitez consommer des fruits alors que vous suivez un traitement, lire les notices de médicament peut être utile pour connaitre les contre-indications. Évidemment, l’un des moyens les plus recommandés pour rester en bonne santé reste de préférer les fruits de saison locaux et de bien les préparer.

Advertisements