Le régime cétogène miraculeux !

Au Canada, une petite fille âgée de 3 ans fait de nombreuses crises épileptiques par jour à cause de sa maladie : l’encéphalite auto-immune. Ses parents ont tout essayé pour tenter de calmer les crises de leur fillette mais rien n’y fait, jusqu’au jour où un neurologue propose un régime alimentaire particulier qui va changer leur vie.

La petite Tiana avait presque 3 ans lorsqu’elle fut diagnostiquée d’encéphalite auto-immune. C’est une maladie qui laisse son système immunitaire produire les mauvais anticorps et s’attaquer au cerveau de l’enfant. La petite fille ne mangeait plus, ne parlait plus et ne marcher plus.

Les parents de la fillette ont essayé de nombreux médicaments et traitements pour essayer de redonner une vie normale à leur fille mais rien ne fonctionnait. Elle est même passée par la chimiothérapie qui a permis de stabiliser son état de santé mais pas de la soigner. C’est alors que la famille a fait la connaissance d’un jeune neurologue qui leur expliqua les bénéfices d’un régime alimentaire spécial.

Le régime prescrit par le neurologue est une diète Cétogène qui consiste à manger des aliments riches en gras mais pauvres en sucre. Les résultats arrivèrent rapidement. La petite fille ne faisait plus de convulsions et se remis même à parler avec les membres de sa famille. Elle n’avait pas émis de son depuis quelques années et ses parents étaient ravis des progrès qu’elle faisait.

Le régime convient parfaitement à la petite qui ingère 90% de ses calories en mangeant du gras (avocat, crème, mayonnaise, huile..) Le corps utilise le gras comme source d’énergie au lieu de se servir des glucides qui ne sont pas présentes dans ce régime alimentaire et produit des cétones qui vont ensuite jusqu’au cerveau.

D’après la nutritionniste qui suit la fillette et son neurologue, les effets de la nutrition sur le corps seraient sous-estimé en médecine et pourraient pourtant être considéré avant la médication des patients. Le régime cétogène nécessite évidemment un suivi médical mais les effets secondaires sont beaucoup moins importants qu’avec les médicaments. Le but, à long terme, est de pouvoir utiliser la nutrition au lieu des médicaments pour pouvoir témoigner de miracles comme celui de la petite Tiana.