Aromantisme : qu’est-ce que c’est ?

Aromantique est un terme que nous devrions connaître, de nos jours. Bien que de nombreuses personnes s’identifient ainsi, on parle rarement de l’aromantisme de la même manière que des autres identités LGBTQ+. D’ailleurs, il y a un sérieux manque de représentation de l’aromantisme, ce qui conduit à beaucoup de malentendus sur ce que signifie réellement être aromatique. Alors, en quoi cette identité est différente de l’asexualité ? Voici quelques informations utiles concernant l’aromantisme…

 

Être aromantique : qu’est-ce que c’est ?

Une personne aromantique est une personne qui n’éprouve que peu ou pas d’attirance romantique envers les autres. Même si cette orientation romantique est valide, elle reste assez incomprise.

Advertisements
Advertisements

Là où les personnes romantiques ont un besoin émotionnel d’être avec une autre personne dans une relation romantique, les aromantiques sont souvent satisfaits par des amitiés et d’autres relations non romantiques et souvent platoniques. Ce qui distingue les relations romantiques des relations non romantiques peut varier de manière diverse, mais comprend souvent un lien physique (se tenir la main, se câliner, etc.). D’ailleurs, l’attribut aromatique est généralement considéré comme inné et non comme un choix personnel, tout comme le manque d’attirance sexuelle est inné chez les personnes asexuelles.

Quelle est la différence entre aromantique et asexuel ?

Le terme asexuel est plus connu que le terme aromatique, c’est un fait. D’ailleurs, ces deux identités sont semblables, mais pas identiques.

 

Tandis que l’aromantisme est lié à l’attraction romantique, l’asexualité est liée à l’attraction sexuelle. L’orientation romantique et l’orientation sexuelle sont deux concepts différents. L’orientation sexuelle d’une personne aromatique ne fait pas d’elle un membre moins ou plus valable de la communauté aromatique. Les deux orientations peuvent également changer au fil du temps, voire fréquemment. Si la position d’une personne sur le spectre aromatique change souvent, elle peut s’orienter comme aroflux. Pour le spectre asexuel, l’équivalent est l’aceflux.

Les autres noms pour substituer l’aromantisme

L’aromantisme, comme d’autres orientations romantiques, existe à travers un spectre. Il existe plusieurs termes qu’on peut préférer pour préciser davantage cette identification.

On peut parler de démiromantiques lorsqu’on a une attirance romantique après avoir formé un lien affectif fort avec une autre personne. En outre, les personnes lithromantiques ou akoiromantiques ressentent une attirance romantique, mais ne veulent pas qu’elle leur soit rendue, elles ne veulent pas de réciprocité. Dans les cas de ces personnes, l’attirance peut également disparaître lorsque quelqu’un a des sentiments pour eux. Pour ce qui est des personnes akoiromantiques, elles ressentent rarement une attirance romantique ou ne peuvent le faire que dans des circonstances très spécifiques. Notez aussi que les personnes quoiromantiques ne peuvent pas faire la différence entre une attirance romantique et une attirance platonique. Ensuite, les cupioromantiques sont des aromantiques qui veulent des relations romantiques. Enfin, les personnes aromantiques peuvent également utiliser la sténographie « aro » pour décrire leur orientation.

Advertisements
Advertisements