Ces pratiques répandues au Far West démontrent à quel point l’époque était très sauvage

Cela peut paraître abasourdissant, mais quand on y pense bien, si il était difficile de reconnaître les vrais médecins des faux, c’ est sûrement parce qu’il n’y avait pas de système de regroupements de médecins ou comme aujourd’hui il n’y avait pas de certification prouvant qu’on soit médecin bel et bien.

 

Attention au médecin

Si vous aviez la chance de tomber sur un médecin qui avait reçu une véritable formation médicale au Far West, ce n’était pas forcément la fin de vos soucis. Vous étiez obligé de le faire confiance, peu importe ce qu’il vous infligeait.

Encore à ce niveau ça parait être de la chance mais pour dire vrai c’est comme aller de charybde à scylla dans les deux cas il fallait toujours quand même s’attendre au pire, les vrais médecins de l’époque n’était pas non plus très compétents.

Advertisements
Advertisements

En effet, même les praticiens qualifiés avaient des idées très étranges sur ce qui constituait un traitement approprié.

Parmi les interventions bizarres pratiquées par les « vrais » médecins », on peut citer la saignée, l’ablation de morceaux de chair et l’enveloppement du patient avec du coton avant d’y mettre le feu. Les pratiques extrêmes de ce genre seraient condamnées aujourd’hui, c’est certain.

Car elles relevaient plus de l’ignorance que de la science, et aujourd’hui nous avons de la chance de pouvoir bénéficier de toutes les avancées et les nouvelles méthodes de médecine.

Advertisements
Advertisements