Ces pratiques répandues au Far West démontrent à quel point l’époque était très sauvage

Il vaut mieux ne même pas essayer d’imaginer ce genre de douleur, ça doit être horrible , heureusement à notre époque aujourd’hui nous avons la chance de ne pas avoir à expérimenter cela.

Spectateurs lors d’une opération

La chirurgie dans le Far Ouest devait être déjà suffisamment effrayante sans avoir besoin qu’une foule de spectateurs autour. Il y avait cependant certaines personnes qui n’hésitaient pas à envahir les salles d’opération.

Quand on sait aujourd’hui grâce à l’évolution de la science et des techniques médicales; à quel point les microbes peuvent être nocifs, on réalise à quel point les personnes vivant au Far West se sont mises en danger sans même le vouloir, ni le savoir.

Advertisements
Advertisements

Mais il semblerait que certaines personnes étaient tout simplement trop curieuses pour rester chez elles. Le magazine American Héritage décrit un cas de ce genre, lorsqu’une malheureuse femme du Colorado devait se faire exciser une tumeur à la tête par le Dr Charles Gardiner.

À la consternation de Gardiner, et sans doute de cette pauvre dame, un homme s’est frayé un chemin dans la salle d’opération et racontait ce qu’il voyait à la foule qui s’était rassemblée à l’extérieur.

Tout d’abord ce genre de comportement n’est pas très éthique, en suite c’est dangereux, car celui qui vient de l’extérieur de la salle d’opération est chargé de bactéries et encore plus au Far West où l’hygiène était le cadet des soucis.

Advertisements
Advertisements