Ces pratiques répandues au Far West démontrent à quel point l’époque était très sauvage

Des insectes plus que gênants

Les insectes étaient un problème perpétuel pour les hommes et les femmes du Far West. Il n’existait pas encore de pesticide pouvant aider à l’extermination des parasites qui envahissaient les champs.

Ce n’est pas étonnant que cette période est été assez propice à la prolifération de maladies en tout genre.

Car les insectes et surtout les mouches sont des vecteurs importants de maladies bactériennes parce que le plus souvent elles sont présentes dans des lieux aussi insolites que les toilettes.

Advertisements
Advertisements

Les mouches bourdonnaient autour de tout ce qui était comestible, souvent après avoir batifolé dans les toilettes à ciel ouvert. Ces insectes volants transportaient donc des déchets sur les denrées alimentaires.

Cela signifie que le risque de maladie mortelle était, sans surprise, très élevé. Les moustiques étaient également extrêmement gênants, et l’absence de moustiquaires sur les portes et les fenêtres donnait à ces nuisibles toutes les chances d’envahir les maisons.

De plus, déjà qu’on connaît la nocivité des insectes , et surtout des mouches, imaginez à quel point ça peut être terrible vu le genre de toilettes qu’ils avaient en ce temps là.

Advertisements
Advertisements