Ces pratiques répandues au Far West démontrent à quel point l’époque était très sauvage

Un dangereux médicament

Les médecins du Far West semblaient avoir l’habitude de prescrire des décoctions mortelles à leurs patients. Les médecins n’avaient pas tous étudié la médecine et beaucoup d’entre eux ne savaient pas ce qu’ils faisaient.

Déjà que l’hygiène buccale, l’hygiène sanitaire, en bref la propreté tout court étaient sérieusement bâclés et relégué a presque un mythe, il ne manquait plus que l’incompétence des médecins pour assombrir encore plus le tableau de la vie du Far West.

Advertisements
Advertisements

Souvent les prescriptions médicales de ces médecins revêtaient plus du charlatanisme plutôt que de la science.

En effet, les médicaments qu’ils conseillaient à leur patient semblaient plus dangereux que curatifs. L’un de ces médicaments s’appelait le calomel. Le problème, c’est qu’il contenait des concentrations élevées de mercure, donc dangereux.

Comme il provoquait une sécrétion excessive de salive, ce soi-disant « médicament » était utilisé comme purgatif et antiseptique intestinal.  Malheureusement, il avait aussi tendance à faire tomber les dents des gens. Un petit effet secondaire de rien du tout, me direz-vous !

Advertisements
Advertisements