La note de ce passager dans les toilettes a confirmé les soupçons de l’hôtesse de l’air

Ambria a déclaré: «[La gentrification] cause simplement beaucoup de vulnérabilité. Si quelqu’un est sans-abri, il est plus susceptible de s’engager dans ce qu’on appelle le sexe de survie, qui est un acte sexuel afin d’obtenir une certaine nécessité pour la vie, comme de la nourriture ou un abri. »

Advertisements
Advertisements
Et, bien sûr, de nombreux trafiquants savent comment faire leur travail illégal en toute discrétion. Ce genre de trafic existe dans tous les pays du monde, mais il est beaucoup très concentré aux États-Unis, car c’est relatif au nombre d’habitants. Plus il y d’habitants, plus la demande est élevée. Les autorités locales ne peuvent pas combattre ce fléau seul et c’est pour cette raison que les hôtesses de l’air sont formées pour aider dans ce combat.
Advertisements
Advertisements