La note de ce passager dans les toilettes a confirmé les soupçons de l’hôtesse de l’air

En dehors de cela, les agents de bord sont formés pour détecter les signes de contrôle qu’un trafiquant pourrait exercer sur sa victime. Par exemple, ils pourraient ne pas permettre au jeune de parler directement à un préposé.

Advertisements
Advertisements
Ainsi, quand ils viennent avec le chariot à boissons, la victime ne commande même pas pour elle-même. C’était comme ci elle n’avait pas le droit de parler à qui que ce soit, même pas le droit de commander sa propre boisson. La situation devenait de plus en plus tendue et les signes montraient clairement que la victime était sous l’emprise de l’homme qui l’accompagnait. Elle cochait de plus en plus de cases.
Advertisements
Advertisements