La note de ce passager dans les toilettes a confirmé les soupçons de l’hôtesse de l’air

Advertisements
Advertisements
Elle était contente, mais stressée à la fois. L’homme qui l’accompagnait semblait plutôt calme et ne se doutait toujours de rien. Elle pouvait maintenant activer la deuxième partie de son plan. Elle ne pouvait pas agir personnellement envers l’accompagnateur et elle a donc approché le pilote de l’avion pour lui informer de la situation. Intervenir à bord de l’avion n’était pas possible, cela allait mettre en péril la sécurité de tous les autres passagers.
Advertisements
Advertisements