Adriana Karembeu maman à 46 ans : ses chances d’avoir un enfant étaient quasi nulles

La naissance de Nina, un retournement miraculeux pour la vie d’Adriana Karembeu aujourd’hui âgée de 46 ans.

Adriana Karembeu, l’ex-femme du footballeur Christian Karembeu, a annoncé sa grossesse en juin dernier. Elle a fait cette déclaration dans un moment d’intense émotion car elle a toujours voulu avoir un enfant, surtout une fille.  La petite fille de ses rêves est venue au monde en parfaite santé ; elle s’appelle Nina. Cette naissance est un véritable miracle pour Adriana Karembeu qui est actuellement âgée de 46 ans.

Advertisements
Advertisements

Le père de Nina n’est autre que l’homme d’affaires Aram Ohanian. Il est marié à Adriana Karembeu depuis 2014. Le couple attend cette naissance depuis longtemps suite à de nombreux aléas. Adriana a en effet dû subir plusieurs FIV et fausses couches infructueuses. En effet, en 2016, elle a fait une fausse couche à sept semaines de grossesse. Malgré ces événements malheureux, elle ne s’est jamais découragée.

Lorsqu’elle attendait Nina, les médecins n’avaient plus d’espoir. Adriana a fait cette déclaration lors de son passage dans l’émission Sept à Huit, diffusée sur TF1. Le gynécologue qui s’occupe de son état de santé lui a annoncé que ses chances de procréer étaient minimes. Adriana ne s’attendait pas à une telle annonce.

Comme elle n’y croyait presque plus, elle a vu cette grossesse comme un véritable miracle. Cependant, elle s’inquiétait de la différence d’âge avec son enfant. Le couple a soulevé la question à plusieurs reprises. Ils savent qu’ils ne seront pas présents pour leur enfant aussi longtemps qu’ils le souhaiteraient. Mais ils ont fini par relativiser car le malheur arrive toujours sans prévenir et le pire qu’ils craignent peut même surprendre les jeunes parents.

Aujourd’hui, elle veut simplement envelopper son enfant d’amour. En tant que mère déterminée, Adriana confie que la vie réserve un destin différent à chacun. Elle a été élevée par des parents assez jeunes. Cependant, elle a le sentiment de ne pas avoir été assez aimée par son père. En fait, cette période de sa vie l’a traumatisé. Elle affirme qu’il aurait été préférable pour elle d’être élevée par un père plus âgé et plus attentionné. Certes, la gentillesse n’est pas une question d’âge mais on comprend mieux la détermination d’Adriana suite à toutes ces déclarations.

Advertisements
Advertisements