Des mystères anciens qui déroutent encore les scientifiques aujourd’hui

Gobekli Tepe

Advertisements
Advertisements

C’est une ruine archéologique qui se trouve dans le sud de la Turquie. Découverte pour la première fois dans les années 60, mais son importance n’a été véritablement prise en compte qu’en 2008, quand un archéologue nommé Klaus Schmidt l’a découverte. La structure présumée remonte à 11 000 ans avant notre ère ou à plus de 6 000 ans de Stonehenge en Angleterre. D’ailleurs, Schmidt a dit que c’était un temple et qu’il s’agissait du plus vieux temple jamais construit par l’homme, et qu’ils parvenaient à construire quelque chose d’impossible pour les autres. Embellies de motifs complexes de sculptures de scorpions, renards, serpents, vautours, lions, sangliers, insectes et arachnides, qui constituent d’étonnantes œuvres d’art, comme on peut le constater dans toutes ses fondations. Ils disent que les gens qui l’ont construit étaient des hommes des cavernes. C’étaient des chasseurs qui travaillaient avec des outils en pierre mais constituaient un sérieux défi pour la vision formelle de la montée de la civilisation.

Advertisements